Particulièrement sensibilisée par le Haut Potentiel Intellectuel, j’accompagne de nombreux HPI, zèbres, cognitophiles ou philocognitifs (enfin comme vous le souhaitez le débat pour ma part n’est pas ici).. qu’ils soient dirigeants, managers, parfois adolescent ou tout autre professionnel en questionnement.

Je suis entourée de professionnels également spécialisés tels que des Psychologues, Neuropsychologues, neuropédiatres, coachs pour EIP (Enfants Intellectuellement Précoces)….

Par simplification nous les nommerons ici HPI (Humains à Potentiel Intellectuel)… même si ce terme me chatouille, et je prends le parti de remplacer le terme Haut qui me dérange, il n’y a pas un Haut par rapport à un Bas, il y a juste un différent.

 

 

HPI Késako ?

Le HPI est un fonctionnement neurologique, cognitif, relationnel et émotionnel différent. Ce n’est pas une pathologie ou une supériorité intellectuelle, c’est un fonctionnement différent. Les statistiques considèrent que 2 à 3 % de la population sont concernés par ce fonctionnement neuro-atypique et se basent sur un QI>130 selon Wechsler. Certes il y a de nombreux débats sur ce sujet… en l’état arrêtons nous sur ce critère « relativement consensuel ».

 

Résultat de recherche d'images pour "gauss QI wais""

Les caractéristiques des personnes HPI ne sont pas limitées à un haut QI, d’autres caractéristiques peuvent être représentées :

  • Hyperémotivité : un ressenti avec une forte intensité, les joies comme les peines ou les colères.
  • Hypersensibilité : une empathie constante, une grande sensibilité pouvant être handicapante.
  • Hyperesthésie : les cinq sens (l’odorat, le toucher, l’ouïe, le goût et la vue) peuvent être décuplés dans leur ressenti.
  • Anxiété : le HPI est sujet à de nombreuses peurs en particulier liées à des questions existentielles (la mort, la justice, la protection des plus faibles…). Pas plus anxieux que la population générale (en %), ses anxiétés peuvent être très profondes et ses questions existentielles particulièrement présentes
  • Stress : ce sont malheureusement de bons candidats au burn out
  • Cerveau qui fonctionne en arborescence et/ou ne connaît pas le mode « off »
  • Esprit critique qui peut être très développé : rien n’échappe à l’œil d’un HPI
  • Hyperexigeance : un HPI est rarement satisfait de lui (générant de l’anxiété et du stress)
  • Manque de confiance en soi, une estime de soi parfois basse (voire abyssale), et une conscience de soi altérée (pas assez…)
  • Lucidité et maturité remarquable
  • Besoin vital de comprendre et d’apprendre, besoin de trouver du sens dans tout ce qu’ils font…. excellents candidats au brown out
  • Capacité de travail importante… excellents candidats au bore out

 

« On ne résout pas un problème avec le même mode de pensée que celui qui est à l’origine de ce problème ». Albert Einstein

Les personnes HPI nécessitent un accompagnement particulier par une personne connaissant et comprenant ce mode de fonctionnement particulier.

Je suis parfois interpellée sur ce point « mais enfin pourquoi un accompagnement particulier ? » (il y a beaucoup d’émotions/projections/jalousies/incompréhensions… autour de la question du HPI… et par systémie autour de l’accompagnement du HPI…)

Je maintiens, que oui l’accompagnement est particulier au même titre que l’accompagnement d’une personne à QI<70 est particulier. Et bien étonnamment là je n’ai trouvé personne pour me contredire !… C’est par ailleurs une population que je connais aussi très bien, et dont l’accompagnement est bien évidemment particulier.

Donc pourquoi est ce évident pour une personne ayant un QI<70 et cela ne le serait pas pour une personne ayant un QI>130 ?  bis repetitas, il y a beaucoup d’émotions/projections/jalousies/incompréhensions… autour de la question du HPI

Ceci étant dit, voici les questionnements récurrents que je rencontre

♦ Consolider son ancrage identitaire…
♦ Apprendre à vivre ses émotions, s’ajuster à son environnement…
♦ Créer et vivre des relations authentiques
♦ Se développer, se construire, ou se reconstruire (après un échec, un burn out)
♦ Trouver sa place, sa voie

♦ Dépasser ses difficultés, développer l’estime de soi

Et surtout acquérir autonomie, confiance et mieux-être !

 

D’autre part je propose également avec une amie coach des Groupes de Codéveloppement Professionnel pour profils atypiques, n’hésitez pas à me contacter.

 

Quelques liens et blogs si vous en éprouvez le besoin

Toulouzebre

ANPEIP

Mensa

HPI Talents

Talent différent

Coaching et douance

Les tribulations d’un petit zèbre

Psychologues et psychothérapeutes pour Surdoués

Suivez le zèbre

Regards pluriels sur le Haut Potentiel

 

L’albatros – Charles Baudelaire

Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage

Prennent des albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.

A peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.

Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !

Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

 

#AlterHuman #Anne-Helene #Coaching #HPI #Zebre #Surdoué